la Terre, le ciel

 

Je vis sur la planète Terre, dans une petite ville de la province française.

Comme les Hommes ont été depuis une éternité d'infatigables bâtisseurs, j'aime observer leurs créations : les dolmens si anciens, les phares qui veillent à sur les côtes , les viaducs ingénieux, et même les villes dans leur réalité plus ou moins élégante. J'aime aussi beaucoup regarder vivre la nature. C'est facile ! Il suffit de se promener dans un jardin.

Enfin j'aime contempler le ciel, les nuages, le soleil, la lune et les étoiles nocturnes, apercevoir parfois une autre planète que la mienne en me demandant quelle peut bien être sa vie.

Mes plumes de Calligraphe sont toujours prêtes à transmettre mes observations et mes impressions en devenant elles-mêmes architectes, peintres de la nature, et même astrophysiciennes amateur. Alors suivons-les, sur Terre et dans le ciel !

(calligraphies publiées dans "Les lettres dansent")

La calligraphie joue les architectes
Ballade dans le temps sur la trace des lettres 3D


"Pendant des millénaires, la lettre calligraphiée a été condamnée à vivre dans un espace à deux dimensions. Le dessin lui a offert une dimension supplémentaire, lui permettant d'acquérir de l'épaisseur. Avec les progrès de l'informatique, dessiner en trois dimensions est devenu un jeu d'enfant ! Cependant, dans le domaine de la calligraphie, la 3D reste un exploit." (extrait de mon livre Les lettres dansent)



Sur l'île de Jersey


De 1852 à 1855, Victor Hugo est en exil sur l'île de Jersey.
Dans un champ mégalithique multimillénaire, le poète converse avec les pierres ancestrales, témoins de la destinée humaine :

"Le dolmen, dont l'ortie ensevelit les tables, pousse un soupir..." 
extrait de "La légende des siècles"

- La calligraphie : les lettres en 3 dimensions "D" et "O", couchées horizontalement, et tournant le dos à notre regard, sont la table du DOLmEN, soutenue, à gauche par "L", et à droite par "N". 

 

À Paris

Vers 1888, au Champ de Mars, la Tour Eiffel monte peu à peu vers le ciel.

"Mais j'ai quatre pieds bien assis
Dans une courbe de la Seine.
On ne s'ennuie pas à Paris." 
La Tour Eiffel - Maurice Carême

À ses pieds, un grand cirque...

"Le cirque a planté son chapeau pointu sur la place publique.
Il s'en échappe des grelots de rires mêlés de musique..."  
Le cirque - Jean Cosmos

- La calligraphie tour : "t" et "u" sont deux pieds de la tOuR dont la construction a déjà dépassé la plateforme "R" du premier étage.
- La calligraphie cirque : "Q" (en 3D)  tombé en arrière sur le sol, est une parfaite arène sous le chapiteau.

 

Dans une grande ville

Quatre calligraphies au service de l'architecture citadine :

- ville : sur une place esquissée par les lettres  "v" et "e" horizontales, les lettres "l, i, l", verticales, ont construit une haute tour.
- En arrière plan les lettres ont construit un Building (premier "i" en 3D)écrasant dont la façade de verre reflète un morceau de ciel bleu.
- En premier plan, une Usine dont les lettres "i" et "e" sont en 3D. 
- Coincée entre la haute tour, le building et l'usine, une
petite église.

... reflets d'une ville, aujourd'hui.

"Il n'y fait jamais nuit.
Elles sont pleines de bruit
Et de danger aussi.
Dommage !" 



Dans le sud ouest

1910 - Inauguration du viaduc ferroviaire de Fontpédrouse, construit en Cerdagne par Paul Séjourné.


Aujourd'hui encore, le célèbre petit train historique, nommé "Train jaune", enfourche le dos du viaduc qui enjambe les eaux de la Têt, avant de partir à l'attaque de pentes escarpées et d'étroites corniches pyrénéennes.



Sur l'Archipel des Sanguinaires

1869 - Sur l'Archipel

"Cette nuit je n’ai pas pu dormir. Le mistral était en colère, et les éclats de sa grande voix m’ont tenu éveillé jusqu’au matin...
Cela m’a rappelé tout à fait mes belles insomnies d’il y a trois ans, quand j’habitais le phare des Sanguinaires, là-bas, sur la côte corse, à l’entrée du golfe d’Ajaccio...
Figurez-vous une île rougeâtre et d’aspect farouche ; le phare à une pointe...
Sur le petit balcon qui tourne autour du vitrage, le vent court comme un fou, en hurlant. Le phare craque, la mer ronfle... Par moment un doigt invisible frappe aux carreaux : quelque oiseau de nuit que la lumière attire, et qui vient se casser la tête contre le cristal ... "
Le phare des Sanguinaires - Alphonse Daudet


La vie au jardin


À l'entrée du jardin, assis sur un guéridon, le chat observe. Une pie semble intéressée par le contenu d'un nid construit dans une fourche de branches, tandis qu'un écureuil  lorgne sur une noisette. Deux mouches vont et viennent...

 
prev next
  • chat
    chat la calligraphie des lettres "c,h,a,t" crée la silhouette d'un chat assis sur un guéridon
  • pie
    pie la calligraphie des lettres "p,i,e" crée la silhouette d'une pie
  • nid
    nid la calligraphie des lettres "n,i,d" crée un nid accroché à une branche
  • noisette
    noisette la calligraphie des lettres "n,o,i,s,e,t,t,e" crée une noisette
  • un écureuil et sa noisette
    un écureuil et sa noisette la calligraphie de "e,c,u,r,l" et de "e,u,i" crée la silhouette d'un écureuil et d'une noisette
  • mouche
    mouche la calligraphie des lettres "m,o,u,c,h,e" crée la silhouette d'une mouche vue de dessus
  • mouche
    mouche la calligraphie des lettres "m,o,u,c,h,e" crée la silhouette d'une mouche vue de profil


Dans l'herbe agitée par le vent, on peut apercevoir deux lézards, un criquet  et même une mante religieuse -"le tigre de l'herbe"-, au regard inquiétant !

prev next
  • herbe
    herbe la calligraphie des lettres "h,e,r,b,e" crée une touffe d'herbe
  • lézard
    lézard la calligraphie des lettres "l,e,z,a,r,d" crée un lézard vu de profil
  • lézard
    lézard la calligraphie des lettres "l,e,z,a,r,d" crée un demi lézard vu de dessus
  • criquet
    criquet la calligraphie des lettres "c,r,i,q,u,e,t" crée un criquet vu de profil
  • mante religieuse
    mante religieuse la calligraphie des lettres "m,a,n,t,e" crée une mante au regard inquiétant


Du côté du potager, la menthe  côtoie radis  et potiron. Une tortue  se hâte vers une fraise alléchante.
Un petit bassin sur lequel flottent des Water Lily  en fleur fait le bonheur d'une grenouille.

prev next
  • menthe
    menthe la calligraphie des lettres "m,e,n,t,h,e" crée une branche de menthe
  • radis
    radis la calligraphie des lettres "r,a,d,i,s" crée un radis
  • potiron
    potiron la calligraphie des lettres "p,o,t,i,r,o,n" crée un potiron orné de pampres
  • tortue
    tortue la calligraphie des lettres "t,o,r,t,u,e" crée la tortue
  • water lily
    water lily la calligraphie des lettres "w,a,t,e,r" et "l,i,l,y" donne naissance à deux nénuphars en fleur
  • grenouille
    grenouille la calligraphie des lettres "g,r,e,n,o,u,i,l,l,e" campe une grenouille sur une feuille de nénuphar

Voyage en rêve dans le système solaire


Voici les planètes du système solaire telles que je les ai imaginées après avoir lu leur histoire. Je les ai calligraphiées en 2002, en essayant d'illustrer des données scientifiques qui caractérisent chacune d'elles. Et j'ai laissé la poésie aux poètes...

Bouillonnant de flammes, constellé de taches de rousseur, le Soleil  entraîne sa farandole de planètes - Mercure, Vénus, la Terre,  Mars, Jupiter, Saturne, Uranus, Neptune, et Pluton -, de Mercure la plus proche à Pluton la plus lointaine, si lointaine qu'elle a été exilée par les astropysiciens pointilleux de l'an 2006 vers le club des planètes naines !

Bien sûr, j'aime à croire que la Terre est la préférée du Soleil :

"Le soleil est amoureux de la Terre
La Terre est amoureuse du Soleil
Ça les regarde
C'est leur affaire"


extrait de "Le soleil est amoureux", Jacques Prévert                      

"Ainsi, dans des bornes prescrites,
Volent et Mercure et Vénus.
La Terre suit ; Mars, moins rapide,
D'un air sombre, s'avance et guide
Les pas tardifs de Jupiter ;
Et son père, le vieux Saturne,
Roule à peine son char nocturne
Sur les bords glacés de l'éther."

extrait de "Le Soleil fixe au milieu des planètes", Jacques Malfilâtre (1732-1767)
(Uranus, Neptune et Pluton n'étaient pas encore connues)

Mercure, ma plume se plait à suivre Discovery, la longue faille lobée que tu as créée dans un coup de froid, et que tu étires sur des centaines de kilomètres,  de cratère en cratère.

Éclatante Vénus, derrière tes nuages sulfureux et quelques cristaux de glace, tu fais la toupie tout au long de ton chemin autour du Soleil. Tu entraines "v , en us"  dans une ronde gracieuse... mais dans le sens rétrograde, bien sûr, parce que ça fait plus chic !

Si j'étais sur la Lune, je te verrais, Planète Bleue, ma Terre où l'eau abonde, source de la vie.

Tu "ris et fais cercle avec les planètes du ciel, comme des soeurs autour de l'âtre."
extrait de "La légende des siècles",  Victor Hugo

Planète Mars, planète un peu rouillée, j'aime le rouge "façon désert" de tes poussières ferriques, et tes volcans gigantesques, et tes cratères aux pentes "coulantes" comme les jambes de ton "M".


Jupiter !
Dans l'épaisseur de ton atmosphère ammoniaquée, ta "Grande Tache Rouge" - ce gigantesque anticyclone dans lequel les vents soufflent comme des fous - s'habille de tourbillons de nuages où les tempêtes se déchaînent.

Saturne, tu es le Seigneur des Anneaux que trace la ronde effrénée d'une multitude de "petits" débris glacés et brillants au milieu de "grains" de poussières.

Uranus, entouré de tes fins anneaux, tu avances fièrement debout sur ton orbite. Le méthane glouton de ton atmosphère a avalé toute couleur rouge ne te laissant aucun autre choix que cette belle couleur bleu-vert.

Neptune, ta couche nuageuse bleutée est agitée par des vents violents et parsemée de "Grandes Taches Sombres" évanescentes où sévissent de gigantesques ouragans.


Rêvons encore avec quelques lunes

h2o ?
symbole chimique de l'eau : "h2", deux atomes d'hydrogène liés à "o" un atome  d'oxygène ... tout simplement.
Cette molécule, qui contribue à entretenir le miraculeux équilibre de la Vie sur la Terre, ne méritait-elle pas un tracé calligraphique qui semble danser de joie ?

La Lune

Ta lettre "e"  est le "marchepied céleste du premier pas" qui me permet de me propulser jusqu'à toi, belle Lune, sur le rebord de l'abrupte paroi circulaire qui enclot un de tes cratères blanc vif.

Bien qu'exilé, Pluton, dans ton manteau de glace, tu étires tant que tu peux ton orbite, frôlant les planètes solaires voisines et t'approchant du Soleil mieux que Neptune ne pourra jamais le faire.
Lié à  Charon, ta plus grosse lune, par "o" et n", je te fais exécuter un joli ballet calligraphique.

Triton aurait été capturé, un jour, par Neptune, devenant ainsi sa lune principale.
Mais pour combien de temps ? D'après les spécialistes, la séparation semble inéluctable... un jour...